Sites de rencontre pour ado

Sites de rencontre pour ado

Les adolescents fréquentent de plus en plus des sites de rencontre qui leurs sont dédiés. Le phénomène prend de l’ampleur cette année d’autant plus qu’ils ont désormais leurs propres sites de rencontres. Il faut savoir que les jeunes ados commencent à naviguer  dès l’âge de 13 ans et que 30% des étudiants  seraient inscrits sur ce genre de sites.   Sur ces sites, contrairement aux réseaux sociaux actuels comme Facebook, les frontières sont sans limites. Il est possible de rencontrer n’importe qui et d’ajouter n’importe qui en ami. Il est donc plus facile d’avoir plus d’amis et d’opportunité de rencontres pour trouver l’amour.

Les ados se lâchent et n’hésitent pas à mettre des photos sexy sans penser aux conséquences. Il suffit de s’inscrire et de parcourir les photos de profils sur les sites de rencontre ados pour faire un constat simple: ils optent pour des poses sexy pour se mettre en avant, torses nus ou en sous vêtements.  Les sites de rencontres pour ados jouent évidemment de la naïveté  de cet âge pour faire de l’audience et attirer de nouveaux inscrits. S’ils savent que les ados n’ont pas les moyens de se payer un abonnement coûteux, ils comptent sur l’audience pour pouvoir afficher un maximum de publicité. Et comme pour n’importe quel type de site de rencontre, il suffit de quelques filles sexy pour attirer les jeunes hommes.

Autre danger, les sites sont ouverts au référencement sur les moteurs de recherche. Cela signifie que lorsqu’un garçon ou une fille publient une photo, elle se retrouvera référencée dans tous les moteurs de recherches et sera accessible également par ceux qui ne sont pas inscrits sur le site… Les pervers s’ investissent sur ces sites de rencontres.

Les jeunes ados sans vraiment s’en rendre compte sont la cible de pervers de tout âge, jeunes et vieux pour du sexe virtuel. Les modérateurs et créateurs de ces sites avouent être « impuissants » face à cela. Heureusement, il est possible de bloquer des profils mais on peut imaginer le temps que prennent les jeunes filles à mettre fin à toutes les sollicitations qu’elles reçoivent. D’ailleurs, il suffit parfois juste de se créer un profil de fille, sans aucune photo ou description particulière, pour que les propositions indécentes voire illégales tombent malgré des systèmes de restrictions malgré tout très facilement contournables.

 Les restrictions liées à l’âge sont totalement inefficaces puisqu’il suffit de mentir sur son âge pour les contourner. D’autres part, ces sites se déresponsabilisent en affirmant que les risques sont tout aussi élevés que sur Facebook. Pourtant si les ados vont sur ces nouveaux sites de rencontres, c’est justement pour rencontrer des personnes qu’ils ne connaissent pas du tout, avec qui ils pourront se permettre plus de « libertés ».
Les sites de rencontres cherchent à se départir de toute responsabilité en cas d’incident alors qu’ils sont tous au courant des risques que peuvent rencontrer les adolescents. Ils profitent de leur naïveté mais ne font rien pour les informer correctement. Aucun message de prévention. Les mises en garde sont cachées dans de longues conditions générales d’utilisation qu’aucun ado ne lit.

Un constatation : les sites de rencontres pour ados sont beaucoup plus « trash » ( sale) que les sites de rencontres des adultes. Pourquoi ? Parce qu’ils peuvent tout se permettent sans jugement ou contrôle. Ces sites de rencontre pour ados pourraient, avec un bon encadrement, être très positifs si les ados s’en servaient pour y partager leurs passions, se faire de nouveaux amis plus facilement.

Côté coeur que c’est plus compliqué ! Ces sites ne favorisent bien souvent que les rencontres amoureuses qui finissent souvent en relations à distance ce qui n’offre pas un réel épanouissement pour ces ados. Cela créé rapidement des frustrations voire dépression à cause de l’éloignement…

Des pratiques pas toujours légales :
Il ne faut pas se voiler la face, ce sont évidemment des espaces de choix pour les pédophiles.
Il est clair que les parents ignorent que les sites de rencontres de plus en plus nombreux sont en train d’accroître l’accessibilité à leur ados.  Gratuits, les adolescents n’hésitent pas à s’inscrire. S’ils existent pour certains depuis deux ans, 2014 sera l’année où ils pourraient connaître une forte croissance passant de 200 000 membres à plus de 500 000. De quoi réfléchir au sort de nos enfants !!!  Les ados sont déjà accro et passent leur journée à gérer leur profil en ligne en vue de faire un maximum de rencontres délaissant les relations réelles.  Alors avis aux parents!