Grossesse apres 40 ans

Grossesse apres 40 ans

À l’heure actuelle, l’âge moyen pour une première grossesse est de 30 ans, il était de 24 ans en 1970.
Les facteurs qui poussent les femmes à faire des enfants de plus en plus tard sont nombreux, et se rattachent à des motivations sociologiques profondes. Alors que l’âge moyen de la première grossesse ne cesse de reculer, on ne compte plus le nombre de célébrités affichant un ventre rond après 40 ans. Le souhait des femmes de faire carrière, l’hostilité de certains employeurs à l’annonce d’une grossesse: tout se conjugue pour que les femmes programment leur grossesse de plus en plus tard », explique-t-il. « À ces dernières s’ajoutent celles qui nouent une nouvelle union à la quarantaine. »

Notre corps évolue. 

Le vieillissement des tissus entraîne une baisse de la fécondité après 37 ans. La production ovocytaire diminue de 50%, on constate également la baisse d’un tiers du nombre d’embryons.

De plus, on constate une baisse du taux d’implantation de l’embryon, le taux de grossesse étant de 19.4% avant 35 et de 7.1% après 42 ans. (Ces chiffres se basent sur un taux de conception par cycle spontané, ce qui signifie qu’une femme plus jeune mettra environ 5 ou 6 mois pour tomber enceinte, et une femme de 42 ans mettra entre 14 et 15 mois.)

Enfin, la probabilité d’avoir des pathologies gynécologiques augmente également avec le temps qui passe, notamment les endométrioses et les fibromes. C’est donc au moment de la conception que vous risquez principalement de rencontrer des difficultés. Cependant un grand nombre de femmes vivent une grossesse sans problèmes ,quand on pense qu’ en Europe, il y a eu un cas de maternité d’ une sexagénaire!

Vous vivez une première grossesse après 35 ans? 

En fait, c’est le suivi médical de votre grossesse qui sera particulièrement intense.
Les études sont nombreuses sur ce thème, et les obstétriciens sont très informés sur les risques et les éventuelles complications associés à une grossesse tardive.
Cette surveillance intense se fait principalement dans un cadre préventif.
Il est évident que tout peut se dérouler à merveille, mais, le fait de considérer cette grossesse comme à risque permet de déployer une surveillance et une prise en charge adaptée pour assurer une issue heureuse à l’événement.
Ce suivi plus intense permet de faire un constat extrêmement rassurant :
Il est plus fréquent de rencontrer des accidents chez les femmes jeunes qui ne sont pas suivies que chez les femmes plus âgées, qui sont plus prudentes, et qui trouvent plus facilement les motivations pour accepter une prise en charge médicale plus lourde.

Il n’ y a rien de plus beau que celui de mettre un enfant au monde et tant que la nature nous le permet, donner la vie est merveilleux surtout lorsque toute les conditions se rejoignent.